Ma branche préférée en coréen!

C9ua5BGVwAAOVDVLa voici! La voilà! La version en coréen de mon album Ma branche préférée est maintenant disponible! N’est-ce pas qu’elle a l’air chouette? J’aime particulièrement le caractère qui ressemble à un petit bonhomme dans le titre. Vous le voyez? Je me demande si ça veut dire « personne »? Ou peut-être est-ce que ça signifie « fille »? Qui sait… Une chose est certaine, je suis aux anges de savoir que mon histoire de tempête de verglas continue de voyager dans le monde entier!

Vive l’écriture!

5v47dnimzjow4uvocqzq_400x400Je suis fière d’annoncer que je serai juge pour l’édition 2017 du Concours de création littéraire braille de l’INCA. Dans le cadre de ce concours, des jeunes de l’élémentaire et du secondaire, aveugles ou malvoyants, francophones et anglophones de partout au Canada nous feront parvenir leurs récits, essais et poèmes en braille. Les textes seront premièrement jugés sur l’exactitute du braille par une équipe d’experts. Ensuite, les oeuvres seront traduites afin que je puisse les lire et les évaluer.

amelie-boucherCe concours unique en son genre, permet aux jeunes malvoyants de partager leur amour de la création littéraire et de faire rayonner leur oeuvre. Voici une entrevue avec Amélie Boucher, 7 ans, gagnante du prix de poésir de l’an dernier.

 

Plusieurs prix en argents seront remis aux gagnants et gagnantes des diverses catégories cet automne lors d’une grande cérémonie.

braille-amelie-boucherJe suis heureuse de pouvoir continuer mon travail avec l’INCA, un organisme que j’admire et que j’appuie depuis plusieurs années!

Amis de l’Outaouais, passez au SLO!

Présentation d'Une bestiole à l'école avec de VRAIES bibittes!

Présentation d’Une bestiole à l’école avec de VRAIES bibittes!

Qui pense «février», pense «hiver», «froid», peut-être «St-Valentin»…

Mais pour les bibliophiles, février c’est aussi le Salon du livre de l’Outaouais! Youpi!

Cette année, j’y serai du 23 au 26 février 2017 pour rencontrer les lecteurs, dédicacer mes deux albums jeunesse les plus récents (Une bestiole à l’école et Ma branche préférée) et y faire une foule de belles rencontres. Sans compter que je pourrai y bouquiner autant que je veux, une chose rare lorsqu’on habite à Toronto. J’ai hâte!

Si vous habitez dans la région d’Ottawa/Gatineau, je vous invite à venir y faire un tour. Et si le coeur vous en dit, passez me voir lors d’une de mes séances de dédicace ou lors de ma présentation sur la scène Jacques-Poirier à 11h le dimanche où vous vous amuserez sans doute à me voir sauter comme une sauterelle, voler comme une coccinelle et marcher comme une fourmi. Ça vaut le détour!

Au plaisir de vous serrer la pince au SLO!

Enregistrer

Une bestiole finaliste!

14713073_1299318283463781_7105297753398647959_oQ : Qui lira «Une bestiole à l’école» cet hiver et ce printemps?
R : Des centaines, voir des milliers de jeunes de l’Ontario!

Eh oui! On vient de m’annoncer que mon album jeunesse «Une bestiole à l’école» (Éditions de l’Isatis, illustrations de Catherine Petit) est finaliste pour le Prix Peuplier du programme La Forêt de la lecture!Saut de joie!

Chaque année, des centaines d’écoles anglaises, françaises et d’immersion de la province participent au programme. Elles s’engagent alors à faire lire les livres finaliste à leurs élèves qui voteront ensuite pour leur livre préféré dans chaque catégorie de prix. Le Prix Peuplier (celui où mon livre est finaliste) est pour les albums illustrés en français pour les lecteurs débutants.

Comme vous pourrez le constater en consultant la liste des livres finaliste de cette année, je m’y retrouve en excellente compagnie! Andrée Poulin, Rhéa Dufresne, Angèle Delaunois, Caroline Merola… Les jeunes auront un choix diffcile à faire car il y a vraiment des livres pour tous les goûts!

L’annonce des livres gagnants se fera en grande pompe le 19 mai 2017 à Harbourfront devant des centaines de jeunes lecteurs en délire. Espérons que ma petite bibitte saura leur plaire!LePrixPeuplier

Enregistrer